survivre

3 août

Survivre est un projet franco-italien en cours de production, les prochaines résidences de travail (à la suite de « Copione ») auront lieu au printemps 2015 au Théâtre Ici & Là de Mancieulles, dans le cadre de Ravenna Visio In Aria en Italie et à Rome au Teatro Angelo Mai.

ÉQUIPE

CONCEPTION, ÉCRITURE ET MISE EN SCÈNE / Gianni FARINA et Bertrand SINAPI
CONCEPTION, ÉCRITURE ET JEU / Consuelo BATTISTON et Amandine TRUFFY

C’est autour des thématiques du désir de vivre, de la pulsion de vie et de la question de la copie que la compagnie française Pardès rimonim (représentée par Bertrand Sinapi et Amandine Truffy) et la compagnie italienne Menoventi (représentée par Gianni Farina et Consuelo Battiston) se sont réunis le temps d’une résidence artistique à Ravenne (IT) en 2013. Suite au succès et à l’évidence de l’intérêt artistique de cette rencontre, les deux compagnies ont manifesté l’envie de poursuivre ces temps de travaux communs et d’aller au bout du geste entamé en créant un spectacle commun dont une première étape de travail a d’ors et déjà été présentée au Festival Santarcangelo dei Teatri en Juillet 2014.

CRÉDITS DE PRODUCTION
Une coproduction Compagnie Pardès rimonim et E-production (Ravenna, IT).
Avec le soutien du Théâtre Ici&Là de Mancieulles
Et avec le soutien de la Région Lorraine (convention à la structuration) dans le cadre du programme d’échanges artistiques européens développé par la Compagnie Pardès rimonim.

« DESIR »

Désir, Fin du monde et pulsion de vie

Les thématiques choisies pour le prochain cycle de travail sont le désir et la pulsion de vie avec, comme ligne de fond, la question du chemin, du déplacement géographique (nomadisme et voyage politique, sociétal, imaginaire, déplacement des habitudes, ouvertures et rencontres). Comment, au sein de la crise du monde, puis-je continuer à désirer et à confronter mon désir à celui des autres ? Quels manques sont nos mobiles pour agir ?
Ce cycle aboutira à la création d’une ou plusieurs formes légères suite aux temps de résidences dans les différents lieux traversés en fonction des moyens trouvés pour leur mise en œuvre, ainsi qu’à la création de deux spectacles, l’un sur 2014, l’autre pour 2015.
La thématique du désir permet de prolonger les axes de recherche tracés par la compagnie depuis six ans en croisant les différents enjeux rencontrés tout en en faisant émerger de nouveaux et en envisageant les anciens dans une perspective différente.


Survivre

Sur fond de crises financières, d’attentats terroristes, d’ouragans, nous constatons l’avancée de la pensée catastrophiste, quelles que soient les formes de cette catastrophe, qu’elle s’exprime dans la crainte du déclenchement d’une guerre mondiale, d’une attaque nucléaire, de l’effondrement des états, de la fin du monde. Les survivalistes, ou « preppers », sont ceux qui se préparent, ils sont environ 3 millions aujourd’hui aux Etats-Unis. Qu’est-ce qui se montre du monde là-dedans ?